in

Wanda Nara en prison ?

Wanda Nara en prison ?

Wanda Nara, la femme de Mauro Icardi, l’attaquant du PSG, fait de nouveau scandale en Argentine. Elle est accusée de corruption et de blanchiment d’argent.

On l’avait découvert mi-octobre, lors de leur rupture momentanée racontée de manière affligeante sur les réseaux sociaux : Wanda Nara a la mainmise totale sur la carrière de Mauro Icardi. Mariée à l’attaquant du PSG en 2014, la belle argentine a rapidement écarté le conseiller historique du joueur pour devenir son agent et négocier de juteux contrats via une société qu’elle dirige.

C’est Wanda Nara la femme d’affaires qui est aujourd’hui dans le viseur de la justice de son pays. Selon Olé, l’entreprise « Work Marketing Football SRL » fait l’objet d’une plainte pour « blanchiment d’argent », « fraude institutionnelle » et « corruption structurelle ». Et Wanda Nara risque visiblement bien plus que son mari…

Une arrestation « en urgence » réclamée !

La « Fondation pour la paix et le changement climatique en Argentine », une structure indépendante, a déposé ce recours à un tribunal du Sud du pays. Le président de l’association, le journaliste Fernando Miguez, réclame « en urgence et de manière préventive », « à la vue du sérieux des évènements reportés », « l’arrestation » de Wanda Nara, « considérée, de prime abord, comme la responsable de ces actes illégaux ».

Selon l’accusation, l’entreprise, créée en 2015, encaisse tous les revenus de l’ancien capitaine de l’Inter Milan mais également de l’argent obtenu au noir en dehors de tout accord contractuel afin d’éviter de payer des impôts à l’échelle internationale. Work Marketing Football gère les contrats de sponsoring d’Icardi mais aussi Wanda Cosmetics, le business lancée par la mère de famille.

#Ahora Denunciaron penalmente a Mauro Icardi y Wanda Nara por el presunto delito de Defraudación al Estado y lavado de activos con la sociedad Work Marketing Football SRL. La empresa que abrió en 2015 y en 2017 habría facturado 2.47 millones de euros. pic.twitter.com/uKa3NmmKHo

— Carolina Villalba (@carovillalba09)

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *