in

Zidane au PSG, le coup de théâtre

Zidane au PSG, le coup de théâtre

Morte dans l’œuf l’été dernier, l’option Zinedine Zidane est de retour au PSG. Le Qatar est persuadé d’avoir les atouts nécessaires pour enfin convaincre le français de devenir l’entraîneur du club.

C’est un feuilleton qui dure depuis longtemps déjà du côté du Paris Saint-Germain. Libre de tout engagement depuis son départ du Real Madrid à l’été 2021, Zinedine Zidane est la cible prioritaire de l’actionnaire qatarien du club de la capitale française. Lors de la dernière intersaison, Paris avait fait des pieds et des mains pour tenter de convaincre « Zizou » de venir prendre la place encore chaude de Mauricio Pochettino, mais la légende tricolore n’avait pas donné suite, préférant se tenir à disposition de l’équipe de France en cas d’échec des Bleus au Mondial 2022 ou d’un départ volontaire de Didier Deschamps. L’histoire n’ayant pas tourné en sa faveur sur ce dernier tableau, le voilà revenu au centre des débats du côté du PSG.

Et d’après les dernières informations proposées vendredi dans les colonnes de L’Équipe, Zinedine Zidane devrait à nouveau être sollicité par le haut commandement parisien. Autrement dit, l’émir du Qatar n’aurait pas lâché l’idée de le faire signer pour succéder à un Christophe Galtier que le quotidien sportif annonce presque assurément sur le départ au bout de sa première année de contrat (sur deux). Reste désormais à savoir si le champion du monde 1998 souhaite véritablement tenter sa chance à Paris et tenter d’amener Kylian Mbappé et les siens vers le Graal ultime : remporter la Ligue des champions.

Les mêmes candidats

Mais si jamais les arguments parisiens n’étaient pas suffisants pour parvenir à convaincre Zidane, d’autres pistes seraient envisagées. Le média confirme ainsi que le président Nasser al-Khelaïfi verrait d’un très bon oeil l’arrivée de Thiago Motta, actuellement en pleine réussite sur le banc de Bologne. L’ancien milieu de terrain du PSG faisait déjà partie des candidats potentiels l’été dernier. Tout comme Marcelo Gallardo dont le nom est lui aussi avancé comme il y a quelques mois, avec une différence majeure : il est libre de tout contrat. Dernière piste, moins probable, celle menant à José Mourinho. Si ce dernier s’est dit intéressé, Doha n’est pas convaincu par son profil, « très loin de faire l’unanimité » du côté du Qatar.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *