in

Zidane au PSG, nouveau rebondissement  ?

Zidane au PSG, nouveau rebondissement  ?

Alors que le nom de Zinedine Zidane est cité avec insistance au sujet du PSG, l’arrivée du champion du monde tricolore serait loin d’être acquise.

Solide leader de la Ligue 1, avec pas moins de 11 points d’avance sur ses dauphins, qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France et surtout pour ceux de la Ligue des champions, où l’attend un duel au sommet contre le Real Madrid, le PSG ne convainc pas. Pas plus que Mauricio Pochettino, sur le banc parisien depuis désormais un an.

Lire aussi : Taupe de Knysna: Evra balance sur Zidane et France 98 !
Rarement un entraîneur parisien n’était apparu aussi menacé à ce stade de la saison. Malgré un contrat courant jusqu’en juin 2023, son départ à la fin de la saison serait d’ailleurs déjà acquis. Non seulement parce que Manchester United en aurait fait sa priorité pour prendre le relais de Ralf Rangnick, chargé d’assurer l’intérim depuis le renvoi d’Ole Gunnar Solskjaer, mais également parce que les dirigeants parisiens auraient déjà trouvé son successeur.

Une véritable campagne de presse

Sans club depuis la fin de son aventure à la tête du Real Madrid, Zinedine Zidane serait destiné à devenir le prochain entraîneur du PSG, certains laissant même entendre que son arrivée pourrait intervenir avant même la fin de la saison. Vu d’Espagne, les dirigeants parisiens, inquiets de la direction prise par les vice-champions de France, souhaiteraient même le faire venir avant la double confrontation avant le Real.

Mais à en croire le spécialiste argentin Christian Martin, les rumeurs autour de l’arrivée de Zinedine Zidane sont à prendre avec circonspection. « Il y a une véritable campagne de presse en faveur de l’arrivée de Zinedine Zidane et même d’Arsène Wenger au poste de directeur sportif », a-t-il confié au micro d’ESPN argentine, ajoutant : « Il est inconcevable que le PSG songe à se séparer de Mauricio Pochettino à un mois du match face au Real.» Et ce d’autant plus que les absences de Neymar ou Lionel Messi sont autant de circonstances atténuantes pour le technicien argentin.

What do you think?