in

Beye se paie les "intouchables" du PSG

Beye se paie les

Pour Habib Beye, « certains statuts sont indéboulonnables » au PSG, ce qui explique les matches « sans âme » réalisés par les joueurs de Christophe Galtier.

La prestation indigne livrée par le PSG contre Lorient (1-3), dimanche au Parc des Princes, a fait réagir bon nombre d’observateurs. Si Jérôme Rothen s’en est violemment pris à Luis Campos sur les ondes de RMC, regrettant le discours sans poigne du dirigeant portugais à l’issue de la rencontre, Habib Beye a quant à lui pointé du doigt certains choix de Christophe Galtier, coupable à ses yeux de toujours protéger les mêmes joueurs.

Lire aussi :Galtier, c’est terminéMbappé, terrible nouvelle pour le PSG

« Au Paris Saint-Germain, on ne fait pas les réels constats. Une fois qu’on les fait, il faut trouver les solutions et pour l’instant, c’est solutions-là ne sont pas trouvées par le club dans plein d’éléments: dans le management, dans le statut de certains joueurs au sein de ce club », a-t-il asséné dans le Canal Football Club. S’il ne l’a pas cité en plateau, l’ancien Marseillais ne s’était pas privé de cibler Marco Verratti pendant le match, qu’il commentait sur Canal+.

« Il n’y a pas d’âme »

« Des statuts, il y en a toujours eu dans tous les clubs du monde, a-t-il ajouté. Mais le statut, c’est une performance, ce n’est pas un nom, ce n’est pas qui vous êtes. Et aujourd’hui, je l’ai vu à travers les changements, les à travers les attitudes, il y a certains statuts qui sont indéboulonnables, qui sont intouchables et qui font que, dans les constats qui sont posés, les solutions ne sont pas trouvées au PSG. Et si ça ne change pas, ça continuera comme ça. »

Lire aussi : Mbappé, terrible nouvelle pour le PSG

Et le consultant d’enchaîner: « C’est ce qui fait qu’aujourd’hui le PSG, en étant presque champion, nous propose ce type de match, où il n’y a pas d’âme, il ne se passe rien. Il y a des gens qui viennent au stade, il y a des gamins qui sont là, il y a peut-être 10 000 ou 15 000 enfants qui viennent voir des stars et ils ne voient rien. Ils ne repartent pas avec des yeux pleins d’étoiles. Vous avez le droit de perdre, mais pas comme ça. » C’est dit  !

What do you think?