in

"Après la tempête viendra le beau temps"

Le PSG ces dernières semaines enchaîne les prestations ternes et insipides. Seulement Mauricio Pochettino ne s’en fait guère.

A la veille de son match de Ligue des champions contre Bruges – dans le cadre d’une sixième et dernière journée de phase de poules sans enjeu pour ce qui est du PSG – le club de la capitale est en plein doute. Du moins l’est-il dans le résultat puisque les Parisiens restent en championnat sur deux matches nuls relativement heureux (0-0 contre Nice ; 1-1 face à Lens) et ont perdu leur dernière sortie en date sur la scène européenne, devant Manchester City (2-1).

Pourtant à en juger la conférence de presse du jour de Mauricio Pochettino, c’est bien la sérénité qui règne au Camp des Loges ces jours-ci. « Je me sens bien, je suis tranquille. J’évolue dans une structure qui a conscience du travail qu’on fournit. Je sens le soutien du club. Je me sens tranquille parce qu’on connaît le processus dans lequel on est embarqués. Il y a l’aspect du terrain mais il y a aussi des aspects internes, dans l’adaptation, dans la communication, dans le fait de créer des liens », souffle le technicien argentin dans des propos relayés par L’Equipe.

Hakimi agacé

« On sait que dans un club comme le PSG, où la lumière brille très fort, les bruits autour font partie de la vie, poursuit l’ancien coach de Tottenham. Nous, au milieu de toutes les tempêtes, on ne s’écartera jamais de nos idées. Parce qu’on sait qu’après la tempête viendra le beau temps. Et alors on pourra faire profiter de notre travail aux personnes qui aiment le club. » Même son de cloche en provenance du défenseur marocain Achraf Hakimi, même si ce dernier ne cache pas son agacement face à la critique.

« Les gens critiquent toujours, qu’on joue bien ou mal, je crois que les gens auront toujours quelque chose à dire, dixit le latéral formé au Real Madrid. Nous respectons la critique, mais vous devez aussi comprendre qu’il y a beaucoup de nouveaux joueurs ici, à Paris. On essaie d’abord de bien s’entendre entre nous, de comprendre les idées du coach, pour ensuite mettre en pratique les consignes de l’entraîneur. Il faut être patient avec ça, cela demande du temps. Petit à petit, je pense qu’on va s’améliorer. »

What do you think?