in

Trophées UNFP : des injustices déjà pointées

Trophées UNFP : des injustices déjà pointées

Les nominations aux Trophées UNFP de la saison 2022-2023 font grincer des dents avant même le verdict.

Les heureux finalistes des Trophées UNFP pour l’exercice 2022-2023, élus par le collège des joueurs professionnels, sont connus depuis mardi soir. Avec ici et là quelques incohérences soulevées. Si les Parisiens et les Lensois, figurant actuellement aux deux premières places de l’élite, sont bien représentés, d’autres collectifs peuvent regretter de ne pas être davantage incarnés. C’est le cas de l’OM notamment, qui a pour seuls ambassadeurs Igor Tudor dans la catégorie des entraîneurs et Pau Lopez chez les gardiens.

« A Marseille, il fait l’unanimité. Son exceptionnelle saison, dont les statistiques ne disent pas tout (14 buts et 3 passes décisives en Ligue 1), n’a pas été suffisante pour faire partie des nommés pour le Trophée UNFP du meilleur joueur du championnat. Elément-clé d’Igor Tudor, Alexis Sanchez, à l’image aussi d’Alexandre Lacazette (Lyon), est l’un des grands absents de cette liste, déplore La Provence. Elle comprend Kylian Mbappé, Lionel Messi (PSG), Jonathan David (Lille), Seko Fofana et Loïs Openda (Lens). »

Lire aussi :Ligue 1: Les résultatsLigue 1: Le classement
Un étonnement partagé par Le Progrès, qui souligne également que le « deuxième meilleur buteur de Ligue 1 avec 25 buts derrière Kylian Mbappé (26) à trois matches de la fin, Alexandre Lacazette, ne figure pas parmi les cinq nommés pour le trophée UNFP de meilleur joueur de Ligue 1 de la saison. » Et la rédaction de 20 Minutes de pointer une autre injustice potentielle: « Pour la deuxième saison de rang, le coach champion de France ne fait même pas partie de la liste des cinq meilleurs entraîneurs de Ligue 1 selon ses pairs. C’est la mésaventure qui est arrivée aux si critiqués techniciens du PSG Mauricio Pochettino en 2021-2022 puis Christophe Galtier cette année. »

« D’autres choix en vue de la cérémonie, organisée le 28 mai par le syndicat des footballeurs professionnels, interpellent, surtout pour couronner le meilleur joueur de la saison, poursuit la publication suscitée.  Ce titre […] compte ainsi deux absents de taille dans les cinq nommés. On pense à Alexandre Lacazette (25 buts et 4 passes décisives), leader absolu d’un Olympique Lyonnais (7e) qui serait (encore plus) en perdition sans lui. Tout comme Alexis Sanchez, à la ligne statistique plus modeste (14 buts et 3 passes décisives) mais à l’influence incontestable sur un OM (3e) encore dans la course à la qualification directe en Ligue des champions. […] Comme quoi les cérémonies individuelles dans le football s’accompagnent toujours ou presque de bizarreries. »

What do you think?