in

Le logiciel espion Pegasus a ciblé le PSG

Le logiciel espion Pegasus a ciblé le PSG

Bien loin des terrains de football, le PSG a pu faire l’objet de tentatives d’espionnage à travers son président Nasser Al-Khelaïfi.  

L’affaire Pegasus – du nom de ce logiciel édité par le groupe israélien NSO dans un souci présumé de lutte contre le terrorisme – commence à faire grand bruit en France. Potentiellement utilisé par certains Etats à des fins d’espionnage, Pegasus a pu nuire à la classe politique française, et notamment au président de la République Emmanuel Macron. Mais pas seulement…

En pleine guerre diplomatique moyen-orientale entre l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Qatar, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi aurait lui aussi été ciblé par Pegasus. « Fin 2018, des agents engagés dans un match entre États, loin des terrains de football, se sont servis du puissant logiciel Pegasus pour cibler deux de ses numéros de portable », peut-on lire ce mercredi dans les pages du Monde.

Ribes visé lui aussi

Le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes, aurait lui aussi été touché par de possibles écoutes téléphoniques. « La présence de multiples numéros liés à beIN et à ses dirigeants dans la liste laisse peu de doute sur la volonté de les mettre sous surveillance électronique », précise le quotidien national suscité. Reste à savoir dans quel but et pour quel pouvoir de nuisance…

Lire aussi :Une nouvelle cible pour le PSGPSG, les mauvaises nouvelles s’accumulentPSG, un salaire XXL qui fait polémique

 

What do you think?