in

Les confessions de Rivère sur l’affaire Galtier

Les confessions de Rivère sur l’affaire Galtier

Le président de l’OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, s’est exprimé pour la première fois sur l’affaire Galtier, ce jeudi, en marge du match contre Bâle.

C’est auprès des quotidiens L’Equipe et Nice-Matin que le président du Gym a pris la parole quant aux remous de l’affaire Galtier, ce jeudi, avant le coup d’envoi du quart de finale retour de Conference League entre l’OGCN et le FC Bâle. Un dossier sensible né la saison passée d’échanges présumés entre l’actuel coach du PSG, alors en poste à Nice, et Julien Fournier, qui occupait la fonction de directeur du football au sein du club azuréen.

« Cette affaire est sortie, elle date de la saison dernière. Il était important de marquer une pause sur ce sujet, de préserver le groupe au maximum. L’idée était de ne pas alimenter tout ça », dixit le patron des Aiglons pour justifier son silence jusqu’alors. « La position de l’OGC Nice est très claire sur ce dossier. Il y a une enquête en cours. On a recommandé aux salariés de ne pas trop s’exprimer sur le sujet afin de protéger cet événement si important. Cela fait beaucoup de bruit, de la cacophonie même. Par la suite, chacun aura la totale liberté de s’exprimer pour dire ce qu’il pense. J’ai déjà été auditionné, j’ai donné tous les éléments que je considérais avoir en ma possession. Chacun fera la même chose. Il était vraiment important de protéger le groupe, ce qui n’a été facile durant cette période. »

« Ce mail, je ne l’ai toujours pas vu… »

Au cœur de l’enquête figure le fameux mail envoyé par Julien Fournier au groupe Ineos, propriétaire du Gym. Cela pour dénoncer potentiellement les mots et agissements d’un Christophe Galtier aujourd’hui accusé de racisme. « Julien Fournier m’a dit un jour: « Je vais écrire un courrier à Ineos. » Il ne souhaite pas m’en donner le contenu, ce que je respecte. Ce mail, je ne l’ai toujours pas vu, assure Jean-Pierre Rivère. Je n’ai eu que les éléments rapportés par le journaliste M. Molina. Point barre. Ce que j’ai entendu, vu, compris, pas compris, je ne vais pas vous le dire. J’ai donné tout ce que je pouvais aux enquêteurs lors de mon audition. J’espère que chacun pourra librement s’exprimer dans le cadre de l’enquête. Je ne vais pas dire dans la presse ce que j’ai exprimé aux enquêteurs. »

Et de confier quant à ses relations avec les deux hommes concernés: « J’aurai le plaisir de rencontrer l’un et l’autre, je ne l’ai pas fait pour l’instant mais ça arrivera nécessairement, et je dirai à l’un et l’autre ce que je pense… » Quant au staff actuel et aux joueurs: « Chacun, joueur, entraîneur, a sa propre opinion, et l’exprimera très librement. Puis l’enquête conclura à quelque chose », souffle le président de l’OGC Nice.

What do you think?