in

Le PSG chute à Nantes dans un match fou

Le PSG chute à Nantes dans un match fou

Quatre jours après sa victoire contre le Real Madrid en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a été battu ce samedi soir à Nantes (3-1). Le PSG était mené 3-0 à la mi-temps, une première dans l’ère QSI !

Mais comment passer d’une victoire en Ligue des champions contre le Real Madrid (1-0), pleine de maîtrise, à cette défaite ? Il faut le demander au Paris Saint-Germain, qui ignore sans doute comme il a basculé dans une telle folie, avec cette défaite à la Beaujoire contre le FC Nantes (3-1).

Le PSG voulait pourtant enchaîner, en alignant son trio Messi-Neymar-Mbappé. A l’arrivée, le club de la capitale a concédé sa deuxième défaite de la saison en championnat, dans un match où il aura été mené 3-0 à la mi-temps, ce qui ne lui était jamais arrivé sous l’ère QSI.

Que s’est-il passé ? Le PSG est tombé sur des Nantais euphoriques, qui ont ouvert le score par Randal Kolo Muani après un double une-deux d’école avec Moses Simon (1-0, 4e), et doublé la mise par le jeune Quentin Merlin, qui a trouvé la lucarne pour son premier but en pro (2-0, 16e). Il s’est aussi heurté à un Alban Lafont sensationnel, qui a successivement écœuré Bernat (3e), Messi (8e), Mbappé (19e), Gueye (26e) et Neymar (28e).

La belle saison des Nantais

Il a aussi fallu un certain concours de circonstances, comme ce carton rouge sorti contre Appiah logiquement retiré après intervention de la VAR (45e), ou ce penalty accordé aux Canaris par une autre intervention vidéo, au bout du temps additionnel de la première période, qui a permis à Ludovic Blas de donner plus d’avance à son équipe (3-0, 45e+3). Mais les astres étaient nantais ce soir.

En seconde période, le PSG a pu croire en un début de come-back, avec le but de Neymar sur un service de Messi (3-1, 47e). Mais le Brésilien a ensuite loupé son penalty, stoppé par l’incroyable Lafont (59e), et Mbappé a ensuite manqué le cadre dans un face-à-face avec le gardien nantais (73e).

C’est tout sauf volé pour le Nantes d’Antoine Kombouaré, qui attire la lumière sur une saison bien cohérente que la précédente, achevée par un maintien douloureux en barrages. Avec leurs cadres, Lafont, Pallois, Girotto, Chirivella, et le trio d’attaque Kolo Muani-Blas-Simon, ces Canaris, provisoirement cinquièmes, peuvent être dangereux. La preuve, le PSG est brutalement retombé sur terre après sa victoire contre le Real.

Lire aussi :Nantes-PSG, le film du matchLa 25e journée de Ligue 1Le classement de la Ligue 1

What do you think?